Quelques conseils pour l'analyse de vos sondages

Afin de vous accompagner au mieux dans l'interprétation et le suivi des réponses de vos collaborateurs, retrouvez-ici quelques conseils.

Interroger ses collaborateurs constitue une démarche intéressante à condition d'exploiter et d'analyser correctement les résultats obtenus. Pour vous aider dans votre démarche de feedback, voici les points que nous allons aborder : 

Suivre l'évolution de vos indicateurs clés dans le temps

Au début de chaque parcours de l'expérience collaborateur, nous vous conseillons de définir des indicateurs clés de succès qu'il sera possible de suivre dans le temps via l'onglet Indicateurs de suivi de la partie Analyse.

Ces indicateurs doivent être traduits en question que vous poserez régulièrement à vos collaborateurs, voici quelques exemples :

  • L'humeur
  • Le niveau de stress
  • Le niveau d'autonomie
  • La satisfaction d'une formation
  • La qualité d'une animation

(Pour savoir comment créer vos indicateurs de suivi, rendez vous sur Comment créer mes indicateurs de suivi ?) 

Comment analyser les verbatims de vos enquêtes ? 

Pour réaliser l'analyse des commentaires, nous vous conseillons de définir un plan de marquage :

  • Il peut être commun à l'ensemble des questions ouvertes quand les sujets évoqués sont liés
  • Ou dédié à une question en fonction de l'angle d'analyse choisie
    (exemple: Question sur le manque d'autonomie : Besoin de compétences, Accompagnement managérial, Pouvoir de décision, Champ d'action du salarié)

Il s'agit de "recenser" l'idée ou les idées dominantes qui émergent d'un commentaire grâce à des mots clefs du même ordre. Ensuite, compter la récurrence de ces idées permet de les représenter sous forme de graphiques et les illustrer à l'aide de quelques verbatims représentatifs.

Capture d’écran 2020-06-23 à 17.19.19

Les commentaires à caractère sensible

Pour vous aider à identifier les signaux faibles, notre algorithme d'analyse du langage détecte automatiquement les commentaires à caractère sensible.

Il les classifie en 3 niveaux de criticité :

  • Modéré
  • Elevée
  • Très élevé

 

jauge-high

 

Cela permet de mettre rapidement de mettre en évidence des irritants ou sur les difficultés rencontrées par les collaborateurs.